Outils pour utilisateurs

Outils du site


commenailles-1

Ceci est une ancienne révision du document !


Auto-héberger des applications pour faciliter les pratiques collaboratives.

Revue de quelques outils pour collaborer plus facilement autour des projets et des lieux partagés et du même coup décentraliser le web

1 - Fab-Manager 2 – Framasoft et les Chatons 3 – L’auto-hébergement, pourquoi 4 – 3 versions d’une même idée : simplifier 5 – Le cas particulier du partage de fichier 6 – Le hardware 7 – Zoom sur quelques applications et pratiques en lieux collaboratifs

1 – Fab-Manager https://www.fab-manager.com/ L’outil qui semble idéal : gestion de membres gestion de machines gestion des cotisations et coûts documentation des projets agenda et réservations

Démo en ligne à tester

Problèmes : il est assez difficile à installer (ou je ne suis pas assez bon, ou je ne connais pas assez Ruby, ou les deux) Utiliser la version fournie par les dev est assez onéreux (3600 euros l’année) les outils « tout-en-un » sont pratiques, jusqu’à ce qu’il manque une fonctionnalité.

2 – Framasoft et les Chatons https://framasoft.org/#

Un réseau ancien, stable, relativement soutenu, qui a lancé il y a quelques années l’opération « Dégooglisons Internet »

Google ⇒ des outils très performants, une intégration parfaite dans nos vies quotidiennes, mais des données qui sont stockées, analysées et une centralisation dangereuse de tous les services.

Framasoft a répondu en hébergeant et proposant gratuitement des services en ligne : https://framasoft.org/#topPgCloud Difficile de faire un choix dans les services, tant ils sont complets et répondent à de nombreux besoins. Agenda, partage de fichiers, pads collaboratifs, rdv, tout y est.

A ce jour, une trentaine de services sont proposés.

Pourquoi se compliquer la vie et faire autrement ? Effectivement ! Mais : leur budget et leur capacité d’hébergement n’est pas illimitée on pourrait (à une moindre échelle) se retrouver avec un problème de centralisation

Chaque service est donc fourni avec le nom du logiciel libre sur lequel il est basé son mode d’emploi pour être hébergé ailleurs. l’indépendance est clairement encouragée https://framacloud.org/fr/cultiver-son-jardin/ Mais il faut souvent des compétences techniques assez pointues pour installer, administrer et sécuriser ces logiciels. Dans la lignée de ce mouvement est né le collectif CHATONS (Collectif des Hébergeurs Alternatifs, Transparents, Ouverts, Neutres et Solidaires). https://chatons.org/fr L’idée est de fédérer et lister des hébergeurs qui partagent la philosophie de Framasoft et de sa campagne. Gouvernance transparente, mais presque une cinquantaine de chatons déjà en route sur le site. 3615 envisage de passer le cap en 2018 si les gens autour se montrent intéressés. Voir Article Linux Pratique Alternative https://www.airbornos.com/

3 – L’auto-hébergement, pourquoi

Vie privée garantie (cloud = ordinateur chez quelqu’un d’autre) Services sur mesures et adaptables Décentralisation d’internet Montée en compétence des administrateurs s’ils ne sont pas pros Peut être possibilité de monétisation, de fidélisation d’un public Incitation à la contribution Satisfaction personnelle !!

Mais :

contrainte de maintenance qui peut être non négligeable dimensionnement du matériel à gérer en fonction du nombre d’utilisateurs sans doute un peu plus de risque de perte de données que dans les immenses data center

https://framacloud.org/fr/auto-hebergement/

4 – 3 versions d’une même idée : simplifier

Présentation/démo de 3 plateformes, qui ont toutes pour but de permettre une administration simple d’applications web pour de multiples utilisateurs. Chaque utilisateur pourra avoir son compte mais aussi partager son travail.

Le principe : on installe une application sur son serveur, puis l’administration devient aussi simple que d’installer une appli sur un smartphone.

4 – 1 Cloudron

https://cloudron.io/ Catalogue d’applications très fourni, mais est-il tout à fait opensource ? Pas d’infos de licence, et git protégé par un mot de passe… Optimisé pour un certain nombre d’hébergeurs (type ovh). A tester, mais impossible en local san le net, la résolution DNS est primordiale dans ce projet. Seulement 2 devs.

4 – 2 Sandcats.io

https://sandstorm.io/ Code source publié. Très facile à installer. Philosophie de « grains » très pratique pour sauvegarder/isoler/compartimenter. Bibliothèque de softs fournie. Plutôt fiable, en test de mon côté depuis >1 an. Equipe plus nombreuse, environ une dizaine de personnes VM 192.168.1.58.xip.io:6080

4 – 3 YunoHost

https://yunohost.org/#/whatsyunohost_fr https://yunohost.org/#/apps Projet français, lancé en 2012. Particulièrement bien documenté. Belle communauté qui double ou triple le nombre d’applications disponibles. Pas encore adapté à une utilisation d’un grand nombre de personnes, mais peut être utilisé par une communauté restreinte.

5 – Le cas particulier du partage de fichiers (ou comment se passer de Google Drive) http://linuxfr.org/users/aurelieng/journaux/partage-de-owncloud-decentralise-a-syncthing-distribue https://www.seafile.com/en/features/

Après avoir testé les versions précédentes de OwnCloud (6 ou 7) particulièrement instables, Seafile est en prod depuis plus de deux ans. Robustesse sans faille. Ne fait qu’une seule chose, mais très très bien. Synchro de centaines de gigas sur 5 ordis différents et 3 OS. Jamais un souci. Seafile permet le versionning, le partage, l’édition. Gestions des accès très précise et facile, dossier par dossier. Installation facilitée par des scripts dispos. Tourne sur raspi, et yunohost, à priori. 5 – 1 Seafile / Syncthing, deux visions différentes du partage de données Le serveur décentralisé et la version distribuée. Syncthing permet une synchronisation très rapide entre des membres en local. Mais il n’y a pas de « centre », il peut être bon d’en ajouter un pour que quelqu’un, quelque part, ait toutes les modifications à un instant T. 5 – 2 Le cas cozycloud (que l’on peut installer dans YunoHost) Se positionne comme une sorte d’assistant privé. Pas tourné vers le collaboratif, mais permet sauvegarde et partage de fichier. Et quelques fonctions exotiques. Quelques remous de gouvernance. https://cozy.io/fr/

6 – Le hardware Où héberger tout cela, à quel prix, quels sont les avantages et les inconvénients ?

6-1 À la maison
Sur un raspi, un vieux portable ou un serveur réformé. Entre 0 et 400 euros, tout est possible, tout fonctionne. Le problème : le débit. Si le DL est souvent suffisant, l’upload est souvent trop faible. De plus, la continuité de service peut faire défaut. Coupure de courant ou de net, principalement. Et question sécurité, être sûr de soi.
6-2 VPS

https://www.ovh.com/fr/vps/

OVH, Gandi, etc
Débit top, machines qui peuvent évoluer selon la charge et les besoin, fiabilité 100 % 
Stockage -
entre 50 et 120 euros / an pour 25 Go de disques
bien pour les services, moins pour le stockage
Aussi quelques hébergeurs qui proposent des VPS avec des applis déjà installées.
6-3 Dédié

https://www.kimsufi.com/fr/serveurs.xml

Si on oublie les dédiés pro très onéreux, Kimsufi (serveurs réformés d’OVH) est top.
jusqu’à 2To pour >100 euros/ an
Fiabilité aléatoire, besoin d’acheter un nom de domaine avec.

7 – Zoom sur quelques applications et pratiques en lieux collaboratifs

→ liste de diffusion avec Sympa https://fr.wikipedia.org/wiki/Sympa_(informatique) → agenda partagé, carnet d’adresse partagé avec Radicale http://radicale.org/ → partager son code avec Git https://openclassrooms.com/courses/gerez-vos-codes-source-avec-git → le wiki, bien sûr pour partager ses avancées http://www.lfofablab.org/ → le shaarli pour partager ses bookmarks http://shaarli.gui-aum.com/

Ouverture vers les systèmes tels pictogrammes des savoirs, profils karmiques etc… http://reso-nance.org/wiki/culture/dispositifdoc/accueil

ANNEXE

Liste de projets opensource pour auto-héberger une multitude de services. https://github.com/Kickball/awesome-selfhosted/blob/master/README.md#mind-maps

S’auto héberger http://yeuxdelibad.net/Blog/?d=2015/10/10/15/43/18-documentation-complete-pour-sauto-heberger

http://planet.auto-hebergement.fr/

commenailles-1.1510959503.txt.gz · Dernière modification: 2017/11/17 23:58 par guiaum